Nous contacter
Nos experts sont à votre écoute

Le Triangle à Saint-Hilaire : une PME en plein boum

Hier, acteurs de l'État et élus sont venus, à l'initiative de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises), rencontrer des entrepreneurs du Vendômois. A Saint-Hilaire-la-Gravelle, Gilles Deshayes a présenté les activités du Triangle, retenant toute l'attention du préfet, Nicolas Basselier et du député Pascal Brindeau.
C'est du monde agricole qu'est partie cette société qui emploie aujourd'hui près de cent cinquante salariés. « Pour l'élevage aviaire, j'ai mis au point une collerette destinée à éviter les pertes d'aliment. Breveté, ce produit a connu un succès rapide m'ouvrant la voie pour un autre secteur : la construction de bâtiments agricoles », explique Gilles Deshayes.
Ce montage simple en tunnel sur des arceaux acier engage la jeune société dans une dynamique de croissance : Trois millions de francs de chiffre d'affaires la première année, treize la suivante. Aujourd'hui, ce sont douze millions d'euros (en intégrant la fabrication de bâtiments industriels, extension de la première activité). Mais, ce n'est qu'une facette de la production du Triangle.
En effet, depuis six ans, l'entreprise a développé un concept de mobilier pour les surfaces de vente et, plus récemment, a fait breveter un support d'intégration de panneaux photovoltaïques. Un sujet qui a permis à Gilles Deshayes d'exprimer au préfet son ressenti sur un marché particulier : « L'attractivité de l'offre d'achat de la production électrique a lancé sur le marché des opérateurs qui ont senti le bon filon. La demande a en effet explosé et certains vendeurs ont saisi cette opportunité sans détenir de savoir-faire ».
« Aujourd'hui, des agriculteurs ont versé de gros acomptes pour installer des panneaux sur des hangars et se retrouvent totalement démunis car les sommes versées ont servi de fonds de roulement aux entreprises peu scrupuleuses et pas à commander des panneaux. » Un constat partagé par les acteurs économiques présents. Si la diminution du prix consenti aux producteurs d'électricité solaire a quelque peu nettoyé le marché, tous sont tombés d'accord sur la nécessité partenariale entre concepteurs et sous-traitants.

Le Triangle, tout en privilégiant une fabrication très locale, a su conquérir les marchés étrangers jusqu'en Corée du Nord et réalisant près d'un million et demi d'euros à l'export.
localisez nous